HAJDINA

La commune de Hajdina se compose de sept hameaux: Draženci, Gerečja vas, Hajdoše, Skorba, Slovenja vas, Spodnja et Zgornja Hajdina, et compte 3 800 habitants. Au plan économique, c’est une commune moyennement développée, compte tenu du fait qu’à Draženci se trouve une installation industrielle d’aliments pour animaux et une zone industrielle à Slovenja Vas; l’agriculture est aussi bien développée. A Skorba se trouve une des plus grandes stations de distribution d’eau en Slovénie. Dans la commune se trouvent deux hameaux relativement grands, Zgornja et Spodnja Hajdina. Spodnja était tout d’abord conçu comme un village s’étendant des deux côtés de la route située au bord de la terrasse proche de la Drava, au sudest de la plaine de Ptuj et tout près de cette ville. A l’ouest, le village s’étend le long de la route Maribor-Ptuj, la plus grande partie de l’agglomérartion se trouvant près de la route secondaire Ptuj-Lovrenc na Dravskem Polju. La partie est, plus ancienne, a préservé une apparence villageoise malgré quelques bâtiments modernes. Près de la gare du chemin de fer, une partie récente rassemble une population plus citadine dans un quartier moderne.

La terrasse de la Drava était déjà peuplée dans la préhistoire: il s’y trouvait un habitat celte près du passage sur la rivière, où on a découvert un four à poteries. A l’époque romaine, une population d’artisans y était installée à proximité du camp militaire. Au début du IIe siècle, le quartier obtint le statut de village et on édifi a un temple à la déesse Fortune d’où le nom du village: Vicus Fortunae. La voie Poetovio-Celeia y passait, ainsi que l’aqueduc Fram- Poetovio. Sous l’empereur Hadrien y fut installé le bureau des douanes illyriennes (portorium publicum Illyrici) qui avait la charge des territoires de la Suisse à la mer Noire.

La première mention de Hajdina sous le nom de Chandin, probablement d’origine celte, remonte à 1164. C’est seulement après 1202 qu’on trouve les noms Spodnja et Zgornja Hajdina. La commune a été crée avant la Deuxième Guerre Mondiale. En 1937, elle comptait 1 030 habitants, s’étendait sur 781 ha et comprenait deux villages: Draženci et Hajdina.